Revue des haut-parleurs Pylon Audio Diamond 25 mkII

Revue des haut-parleurs Pylon Audio Diamond 25 mkII


Cet article est apparu pour la première fois dans StereoLife Magazine, une publication HiFi de Pologne qui offre « Une dose quotidienne d'audiophilie ».

Version anglaise éditée par Robert Schryer.

Alors que le fabricant d'enceintes acoustiques le plus célèbre de Pologne a débuté avec des enceintes économiques, son catalogue actuel est dominé par des modèles de milieu et de haut de gamme. La première place est occupée par les magnifiques Jaspers, disponibles en versions passive et active.

Viennent ensuite trois séries comprenant chacune un seul modèle : Amber, Jade et Emerald. Les quatre niveaux inférieurs comprennent les séries Rubis, Saphir, Opale et Perle. Au milieu, il y a une série qui est devenue un véritable succès sur le marché, qui combine un design minimaliste, une fabrication de haute qualité, des finitions de couleurs riches et un son naturel, équilibré et universel : la série Diamond, qui était la gamme phare de Pylon à l'époque de son lancement.

Je me souviens que les dirigeants du fabricant jarocinien, encore incertains de la justesse de leur décision, se demandaient si de telles enceintes allaient plaire à la clientèle. Aujourd'hui, l'entreprise pourrait probablement ne produire que cette série et continuer à équilibrer ses comptes (surtout si l'on considère que Pylon Audio n'est pas seulement un fabricant de matériel vendu sous sa propre marque, mais aussi un fournisseur d'enceintes pour de grandes marques étrangères). Cependant, puisqu'il y avait une opportunité de les améliorer, il aurait été dommage de ne pas la saisir. C'est ainsi que sont nées les Diamond MkII. Pour en savoir plus, j'ai décidé d'examiner mon modèle préféré de la nouvelle série, la 25 Mkll.

Pourquoi les préférer ? C'est simple - à mon avis, ces enceintes de sol relativement compactes sont parfaitement adaptées aux salles de séjour typiques. Elles conviennent parfaitement aux mélomanes exigeants, mais pas extrêmement riches. Lorsque la société polonaise a présenté la Diamond 28 originale à la fin du mois de juillet 2015, tout le monde en a fait l'éloge, tout en soulignant à juste titre qu'elles devaient être placées dans une très grande pièce. Sur son site web, le fabricant recommande une pièce de 25m² (269ft²) à 42m² (452ft²), mais franchement, je considérerais cela comme une exigence minimale, surtout si l'on considère qu'il est difficile d'imaginer qu'une paire d'enceintes de la taille des 28 fonctionne comme prévu dans un espace de 25m².

C'est là que le Diamond 25 entre en jeu. Il est légèrement plus petit, mais, à bien des égards - et c'est mon opinion - il a une meilleure sonorité. Ses basses ne sont pas aussi puissantes que celles de la 28, mais elles sont plus rapides, plus serrées et, par conséquent, plus naturelles. Bien que les 25 nécessitent une distance raisonnable du mur en raison de leurs ports bass-reflex montés à l'arrière, elles sont également plus faciles à positionner et ne nécessitent pas un amplificateur aussi puissant que les 28. Si l'on ajoute à cela la forme simple de l'enceinte (malgré son inclinaison vers l'arrière), les haut-parleurs SEAS, le souci du détail dans le design et le travail du bois, qui sont exceptionnels dans cette catégorie de prix, on comprend mieux pourquoi les Diamond 25 sont devenues de tels best-sellers.

Mateusz Jujka, PDG de JRC, la société propriétaire de la marque Pylon Audio, a admis que, dans sa forme originale, le Diamonds aurait pu durer quelques années de plus, car il n'a pas vraiment vieilli. Du point de vue du client, le 25 original est simplement un très bon équipement qui a fait ses preuves. Je n'ai pas non plus entendu parler de défauts ou de problèmes de disponibilité des pièces au fil du temps. La plupart des entreprises disposant d'un produit au succès similaire laisseraient probablement les choses en l'état et continueraient à expédier le même modèle. Mais cela aurait été trop facile pour Pylon Audio.


Le nouveau Diamond a pratiquement la même apparence que son prédécesseur, mais il est différent à bien des égards, avec son angle incliné, son nouveau socle, son crossover différent, son placement différent des haut-parleurs, et même ses haut-parleurs différents.

Conception et fonctionnalité

Pourquoi mettre à niveau les Diamonds si les clients ne le demandent pas ? Pour plusieurs raisons. Tout d'abord, après moins de neuf ans d'activité, Pylon Audio est devenue une entreprise complètement différente de ce qu'elle était lorsque le premier Diamond - le 28 - a été lancé. Son usine a déménagé (probablement même plusieurs fois, pour finalement atterrir dans un grand espace qui devrait bien servir l'entreprise pendant de nombreuses années), elle a plus d'employés, de nouveaux clients industriels (Audio Physic n'est qu'un des principaux fabricants européens d'enceintes acoustiques pour lesquels Pylon fournit des coffrets), un réseau de distributeurs étrangers, un équipement de fabrication de premier ordre (à la fois pour la phase de production et pour la conception de nouveaux modèles), et même sa propre chambre anéchoïque. Tout cela donne à ces concepteurs polonais des possibilités qu'ils n'avaient pas auparavant et une avance technologique sur leurs concurrents. Des outils ou des logiciels de base sont à la portée de tous, mais des vibromètres industriels ou une chambre anéchoïque ? Pour de nombreux concepteurs de haut-parleurs, c'est un rêve qui ne se réalisera probablement jamais.

Deuxièmement, l'augmentation des ventes se traduit par une augmentation des commandes auprès des fournisseurs, dont les plus importants sont Scan-Speak et SEAS. Les transducteurs danois et norvégiens sont très appréciés des audiophiles, mais les fabricants de haut-parleurs optent de plus en plus pour des unités plus exotiques ou les développent eux-mêmes pour rendre leur équipement unique. C'est également le cas de Pylon. Sa conception la plus réussie, à mon avis, est le haut-parleur de grave/médium utilisé dans la série Ruby, qui utilise un diaphragme en Endumax. Il serait beaucoup plus simple et moins coûteux de modifier un modèle Scan-Speak ou SEAS existant, mais pour ce faire, les haut-parleurs doivent être commandés en masse. Pylon a depuis longtemps atteint ce niveau d'achat, et lorsqu'on a demandé à SEAS s'il était possible d'apporter quelques changements significatifs aux haut-parleurs utilisés dans la série Diamond, les Norvégiens ont immédiatement accepté. Le plus grand changement visible à l'œil dans les haut-parleurs de médium et de grave est leur bouchon de phase, mais en fait les deux unités de 15 cm (5,9″) ont été largement redessinées. Ils ont reçu des bobines mobiles plus grandes, un système magnétique plus puissant et une suspension améliorée. Le tweeter est une nouvelle version du Scan-Speak utilisé dans la première génération de la Diamond. Et ce n'est pas tout. Bien que la nouvelle Diamond semble similaire à son prédécesseur, pratiquement tout a été modifié : l'inclinaison du coffret, le socle, le matériau d'amortissement et le filtre. De toutes les modifications, cependant, ce sont les haut-parleurs qui ont fait le plus grand pas en avant.

Troisièmement, même avec une telle base de fans dans son pays d'origine, le fabricant polonais a déployé ses voiles sur les marchés étrangers à tel point qu'environ 60% de sa production est maintenant exportée. Cette tendance devrait se poursuivre, ce qui signifie que les nouvelles enceintes de Pylon doivent être adaptées à un public mondial. Deux pays sont essentiels à cet égard : La Chine et l'Inde (bien que l'entreprise s'intéresse également à Taïwan, à Hong Kong, au Viêt Nam et à la Corée du Sud). En l'espace de deux mois, les produits de la marque polonaise ont été présentés lors de neuf grands salons audio en Chine. Imaginez un salon comme High-End Munich, qui se déroule chaque semaine dans différentes villes, et vous aurez une idée de l'ampleur de la campagne de marketing de Pylon en Asie. Après les premières livraisons, les distributeurs indiens et chinois sont revenus vers Pylon avec des commentaires intéressants - la qualité de construction des enceintes était excellente, tout comme leur son, mais, peut-être à part les énormes Amber MkII, elles ne jouaient pas, euh... assez fort. Les clients, surtout en Inde, aiment monter le volume au maximum. Ce que nous appelons des niveaux de concert est pour eux un niveau d'écoute moyen qui peut durer des heures. Les haut-parleurs idéaux pour le marché indien devraient avoir un rendement élevé et être conçus pour fonctionner avec un amplificateur puissant. Pylon a écouté et modifié ses enceintes en conséquence. Ces changements, selon Pylon, fonctionneraient également sur d'autres marchés, car ils ont abouti à un son globalement plus dynamique et tangible, tout en conservant la présentation homogène, naturelle et bien équilibrée pour laquelle les modèles précédents étaient connus.

Les Diamond 25 MkII sont arrivées à notre rédaction dans deux grandes boîtes en carton. De nombreux fabricants feraient tenir deux enceintes compactes dans un seul carton, mais toutes les enceintes de cette série sont plus grandes que ne le laissent supposer les photos, ou, pour être plus précis, plus profondes en raison du socle de stabilisation qui s'étend sur environ 12 cm derrière l'enceinte. L'un des inconvénients du socle est qu'il est exactement de la même largeur que l'enceinte. Les enceintes hautes et minces peuvent basculer sur le côté, ce qui peut non seulement endommager l'enceinte ou les objets qui l'entourent, mais aussi être dangereux pour les enfants ou les animaux domestiques. Heureusement, la société semble avoir pris conscience de ce risque potentiel et proposera bientôt un socle plus large. (Comme pour les anciennes Diamonds, l'ensemble du socle peut être facilement dévissé et installé). Si vous disposez d'une salle d'écoute séparée, si vous vivez seul ou si vous ne craignez pas que les enceintes se renversent, vous ne verrez peut-être pas la nécessité de disposer de socles plus larges, mais pour ceux qui recherchent une sécurité accrue, il est bon de savoir que des socles plus stables seront bientôt disponibles.

Comme le premier modèle, le Diamond 25 MkII bénéficie d'une qualité de fabrication irréprochable, surtout pour son prix. Les menuisiers polonais ont atteint une véritable maîtrise et je ne suis pas surpris que des entreprises du monde entier fassent la queue pour commander leurs enceintes. Nous avions l'habitude de nous émerveiller devant les enceintes britanniques, scandinaves, allemandes ou autrichiennes. Mais aujourd'hui, les usines où elles étaient fabriquées n'existent plus ou se sont reconverties dans la production de meubles, et les fabricants d'enceintes recherchent des sous-traitants prêts à faire tout le sale boulot tout en maintenant les coûts à un niveau bas. Bowers & Wilkins ne fabrique que les modèles haut de gamme à Worthing, au Royaume-Uni, tandis que les enceintes des moniteurs Falcon Acoustics M10 sont fabriquées en Italie. Une grande partie de l'industrie s'approvisionne en Chine, mais si vous voulez un excellent produit fabriqué par des personnes qui tiennent compte non seulement de l'esthétique mais aussi de l'acoustique, Pylon Audio n'a que quelques rivaux dignes de ce nom en Europe.

Le nombre de couleurs disponibles est également impressionnant. De nombreux fabricants proposent trois finitions : le placage de noyer et la laque blanche et noire. Pratiquement personne ne joue avec d'autres couleurs, car cela engendre des coûts supplémentaires et des problèmes logistiques. Pylon Audio ne se laisse pas décourager et a même fait de son offre de couleurs une de ses marques de fabrique. Bien que je préfère les placages classiques, lorsque je vois une photo d'enceintes rouges, vertes, bleues ou violettes, j'y prête attention. Le supplément pour la laque n'est pas considérable. Dans sa version la moins chère, le Diamond 25 MkII coûte 2550 € / paire. Une paire en laque mate (noire ou blanche) coûtera 2765 € ; en laque brillante, 2900 €. Si vous souhaitez commander une paire dans la couleur de votre choix - c'est possible - vous paierez 3100 € au total. Il convient également de noter que la série Diamond est plus importante qu'auparavant. Outre la 25 Mkll, il y a la plus grande Diamond 28 MkII et la très grande Diamond 30 MkII à trois voies, tandis que la Diamond Monitor MkII et le caisson de basse actif Diamond devraient être commercialisés prochainement. Je pense que la sortie d'un canal central n'est qu'une question de temps, de sorte qu'en plus d'un système stéréo, il sera possible de construire un système de cinéma maison complet sur la base des Diamonds. Cependant, ce qui m'intéresse le plus aujourd'hui, c'est la façon dont le Diamond 25 MkII joue de la musique.

Si vous optez pour un placage bois, il s'agira toujours de chêne naturel, recouvert de différentes nuances d'huile ou de cire.

Le son

La première génération de Diamond 25 a connu le succès grâce à un certain nombre de facteurs, le plus probable étant sa présentation naturelle, bien équilibrée et facile à écouter. Contrairement à ses grandes sœurs, la 25 n'essayait pas d'impressionner avec des basses, mais elle sonnait, comparée aux grandes enceintes, légèrement plus rapide et plus chaleureuse. Les 25 Mklls ont également produit une présentation cohérente et transparente qui est rarement rencontrée dans leur gamme de prix. Il y avait tout simplement très peu de choses à critiquer dans le son des 25, car rien n'était flagrant ou inhabituel. Avec le recul, je peux dire que les Diamonds étaient typiques du son de la société, car les ingénieurs polonais, avant et après la restructuration de l'entreprise, ont suivi le même objectif de conception : construire des enceintes capables de jouer de manière uniforme et cohérente, tout en délivrant une bonne quantité de détails, mais en aucun cas elles ne devraient franchir la ligne où les basses deviendraient trop présentes, les médiums trop en avant, ou les aigus trop brillants.

Le 25 a été construit et réglé en pensant aux mélomanes internationaux, qui préfèrent des basses plus chaudes, des médiums de style britannique un peu polis et des aigus qui se comportent bien, même sur des enregistrements médiocres. La sonorité rock et écrasante d'une expérience de concert sans limites ? Peu probable avec les produits de cette marque. Certes, de nombreux clients ont apprécié ce caractère agréable et doux, tandis que d'autres ont commencé à signaler qu'au bout d'un certain temps, le son devenait ennuyeux. On a parfois l'impression, en écoutant nos artistes préférés, surtout sur des enregistrements qui ne sont pas parfaits et qui devraient sonner plus fort, que le système a été équipé d'un contrôle parental intégré. Certaines personnes ont essayé de compenser cette "douceur" en associant les Diamonds à des électroniques à semi-conducteurs ou à des câblages plus pointus, mais il n'a pas été facile de faire en sorte que les enceintes polonaises se "réveillent", ne serait-ce qu'un instant. Il n'y a toujours pas de raison de se plaindre de leur son, surtout si l'on considère leur prix, mais parfois on a envie d'y aller fort et lourd, de donner du muscle aux enceintes, et avec la première génération de Diamonds, c'était difficile à faire.

La bonne nouvelle, c'est qu'avec la 25 Mkll, nous avons affaire à plus qu'une simple version révisée de la populaire et toujours très appréciée Mkl. Je ne dis pas exactement que le bon enfant du quartier est devenu un sauvage déchaîné, mais la deuxième génération de 25 a quelque chose qui manquait à la première : de l'attitude et du cran. Ce n'est peut-être que mon impression, résultant de mon expérience avec les anciennes Diamonds et d'autres enceintes de cette marque, mais dans le son des MkII, notre attention semble attirée par des aspects seulement suggérés par la première version - la dynamique, la vitesse, la tangibilité, la transparence, et une scène sonore fantastique. D'une certaine manière, c'est comme si j'avais revu un bon ami et vu comment, après de nombreuses années d'essais et d'erreurs, il avait finalement réussi à surmonter ses limites. Après avoir atteint des objectifs qui semblaient hors de sa portée, il avait maintenant du charisme et de la confiance en soi. Ma satisfaction a donc été double, car, premièrement, le son que j'ai entendu était excellent et, deuxièmement, ce niveau de son provenait d'un fabricant polonais. Je n'ai aucun doute sur le fait que le Diamond MkII est bien meilleur que le modèle original. C'est un design complètement nouveau et largement supérieur qui, je l'espère, annonce une nouvelle direction pour Pylon Audio. J'irai même plus loin en disant que si vous possédez des Diamonds de première génération et que vous avez cherché à les remplacer par des enceintes de sol de taille similaire qui sonnent nettement mieux, vous n'avez pas besoin de chercher plus loin. Remplacez simplement vos Mkls par des MkII. Visuellement, elles sont presque identiques. Si vous commandez la même finition, vous pourrez faire une petite expérience et voir si quelqu'un remarque que vous avez changé d'enceintes. En revanche, à l'écoute, la différence devrait être évidente.

Lorsque j'ai appris que les modifications apportées à la deuxième génération de Diamonds étaient en grande partie dictées par les exigences des clients étrangers, j'ai eu un peu peur. À tort, d'ailleurs. Je suis heureux que le marché ait imposé des changements, car cela a incité les concepteurs de Pylon à agir et leur a donné le coup de pouce dont ils avaient besoin. Mais le plus beau, c'est que les progrès réalisés pour satisfaire les marchés indien et chinois ne se sont pas faits au détriment de ce que l'on aimait dans la première génération de Diamonds, ils ont juste élargi leur nombre de qualités, ce qui plaira aussi aux vieux fans de la marque polonaise. Les 25 continuent à produire un son uniforme, homogène et naturel. Les aimants et les bobines ont peut-être beaucoup changé, mais les membranes des médiums et des graves sont identiques ou très similaires. À mes oreilles, les nouveaux Diamonds sont un peu moins colorés que leurs prédécesseurs, mais possèdent toujours beaucoup de chaleur naturelle. Ils peuvent traiter les voix de manière magistrale, sans transformer les artistes en robots, le bois en pierre ou les violoncelles en tronçonneuses. Le son est empreint d'une grande humanité, mais avec une dynamique et une résolution accrues. Les audiophiles, par définition, veulent profiter davantage de la musique, s'immerger dans le son, mais pour y parvenir, l'équipement de lecture doit être à la hauteur. À cet égard, les précédents Diamonds n'étaient pas tout à fait à la hauteur. Ils étaient trop doux, trop mous, parfois même trop lents. La nouvelle génération apporte plus à la table. Le tweeter est également fantastique et j'ai l'impression qu'il a atteint son plein potentiel. Avec les Mk lls, comparés aux Mkls, on a vraiment l'impression qu'un voile a été levé.

Un son plus vivant signifie également que de plus grandes différences de qualité sonore sont perceptibles entre les enregistrements et les autres composants de la chaîne de lecture. Les nouveaux Diamonds peuvent vous donner envie de vous abonner à un service de streaming plus performant, d'acheter des fichiers à plus haute résolution ou d'écouter plus souvent des albums mieux enregistrés. Un amplificateur à la sonorité agréable peut s'avérer limiter le potentiel des enceintes. Par exemple, l'Octavio AMP, qui s'accordait bien avec les Diamond 25 d'origine, s'est avéré moins bon avec les MkII. L'amplificateur intégré Unison Research Triode 25, alimenté par le transport Silent Angel M1T, s'est avéré un bien meilleur choix. Ma plus grande surprise, cependant, est venue lors de ma dernière séance d'écoute avec les Mklls, après les avoir connectées au streamer Auralic Vega G1 et à l'amplificateur de puissance Hegel H20. Si je pensais que les enceintes ne pouvaient pas sonner mieux qu'avec l'Unison Research, je me suis trompé - avec l'Auralic et le Hegel, les 25 ont vraiment déployé leurs ailes ! C'était un testament de leur potentiel.

La cerise sur le gâteau était la scène sonore. Les MkII ont produit sans effort un environnement tridimensionnel avec des contours d'image clairs et beaucoup d'air entre les instruments. Ce n'est pas tout à fait le niveau de réalisme dans votre pièce que nous pouvons obtenir, par exemple, avec les enceintes Audio Physic, mais les enceintes Audio Physic qui leur ressemblent le plus sur le plan sonore sont les Classic 8, qui sont plus chères que les Diamonds et ne fournissent pas autant de basses. Les 25 Mklls sont capables de délivrer des basses à l'échelle d'une enceinte de plus forte taille (ce qui est probablement dû à l'utilisation d'un caisson profond avec deux ports de basses orientés vers l'arrière). Les basses des 25 sont profondes, charnues, substantielles, rebondissantes et dynamiques. Si vous recherchez un son plein et puissant, vous en obtiendrez plus que ce que vous attendez de la plupart des enceintes de cette taille. Et pourtant, il s'agit de la plus petite enceinte de sol de la série Diamond. Si vous souhaitez un son encore plus puissant avec des basses encore plus profondes, les 28 MkII ou 30 MkII vous le donneront.

Les 25 sont conçues pour convenir à des salles d'écoute de taille moyenne. Le fabricant donne une fourchette de 15 à 30 m² et je suis d'accord avec cette recommandation. Bien sûr, tout dépend de la configuration et des composants associés, mais si j'imagine une configuration typique - un salon de taille moyenne, une télévision accrochée au mur, un amplificateur décent, peut-être une platine vinyle - alors les 25 seront probablement tout ce dont vous avez besoin. Et si vous décidez de vous déchaîner, de monter le volume, les enceintes polonaises vous le rendront bien, car, comme le fabricant s'en est vanté, les 25 peuvent rugir. Par souci d'équilibre journalistique, je me dois de souligner quelques-uns de leurs défauts. Malheureusement, je n'en vois aucun, à part peut-être ces socles trop étroits. Si vous pensez qu'il y a quelque chose qui cloche dans le son des Diamond 25 MkII, dites-moi ce que c'est dans un courriel, car je suis curieux de le savoir.


Si vous trouvez les socles trop étroits, des socles plus larges offrant une meilleure stabilité seront bientôt disponibles.

Qualité de construction et paramètres techniques

Comme ses grands frères, le 25 Mkll est équipé de haut-parleurs améliorés, redessinés par les ingénieurs de Pylon Audio, en coopération avec SEAS et Scan-Speak. Les aigus sont reproduits par une version améliorée du tweeter D2010/852100, avec un système magnétique au néodyme, une face avant en caoutchouc cellulaire et une double chambre de résonance. Le haut-parleur de médium est une conception SEAS modifiée par Pylon Audio. Il est équipé d'un bouchon de phase au lieu d'un cache-poussière, afin d'assurer une reproduction plus fidèle du médium et d'éliminer les colorations dans le haut du spectre causées par les résonances sous le dôme de protection. Le woofer de 15 cm est équipé d'une bobine mobile en aluminium-cuivre fine, longue et légère pour améliorer la dynamique, la vitesse et l'agilité dans les fréquences les plus basses. Le haut-parleur de médium et le haut-parleur de grave sont situés plus près l'un de l'autre sur le baffle que sur le modèle précédent. D'autres modifications ont été apportées à l'angle d'inclinaison des enceintes, qui est passé de 4⁰ à 7⁰, aux socles de stabilisation et aux matériaux amortissants à l'intérieur des enceintes, qui comprennent de la mousse et de la laine de mouton naturelle. Lorsque vous dévissez les enceintes, vous pouvez constater que les matériaux n'ont pas été placés au hasard. Des morceaux de mousse ont été découpés et soigneusement placés dans les creux entre les renforts internes. Le filtre est monté sur un socle en MDF collé au panneau arrière, assemblé à l'aide d'un câblage point à point. À première vue, le filtre peut sembler un peu "prototypique", mais les ingénieurs de Pylon affirment qu'après avoir effectué des douzaines de tests d'écoute, ce design de filtre a gagné à chaque fois sur un filtre "plus joli" monté sur un PCB élégant. La qualité des composants utilisés mérite également des éloges. Il est rare de trouver des condensateurs Jantzen Audio Cross-Cap dans des enceintes coûtant moins de 3 000 euros. Un élément qui a fortement amélioré la qualité du son est apparemment un inducteur à air enroulé avec un fil de 1,4 mm. L'enceinte a été testée à l'aide d'un vibromètre laser et conçue à l'aide d'une chambre anéchoïque. Le Diamond 25 MkII a un rendement de 87 dB, avec une impédance nominale de 4 ohms. Cela pourrait laisser penser que les enceintes ont besoin d'un amplificateur relativement puissant pour s'ouvrir, mais rassurez-vous, elles ont été faciles à piloter dans mon installation.

Pylon Audio s'appuie sur les fournisseurs de haut-parleurs SEAS et Scan-Speak qui ont fait leurs preuves.

Configuration du système

Haut-parleurs :

  • Audiovector QR5

Amplificateurs :

  • Equilibrium Nano
  • Unison Research Triode 25
  • Hegel H20

Streaming et sources numériques :

  • Auralic Aries G1
  • Auralic Vega G1
  • Marantz HD-DAC1

Tables tournantes et étages phono :

  • Concept Clearaudio
  • Cambridge Audio CP2

Câbles et interconnexions :

  • Cardas Clear Reflection
  • Tellurium Q Ultra Blue II
  • Albedo Geo
  • KBL Sound Red Corona
  • Melodika Purple Rain

Conditionneurs d'énergie et accessoires :

  • Enerr One 6S DCB
  • Enerr Tablette 6S
  • Enerr Transcenda Ultimate
  • Fidata HFU2
  • Ange silencieux N8

Casques d'écoute :

  • Sennheiser HD 600
  • Beyerdynamic DT 990 PRO
  • Beyerdynamic DT 770 PRO
  • Meze 99 Classics
  • Bowers & Wilkins PX5

Montures et supports :

  • Pro-Ject Wallmount It 1
  • Conception personnalisée RS 202

Traitement acoustique :

  • Vicoustic VicWallpaper VMT
  • Vicoustic ViCloud VMT

Le verdict

Le nouveau 25 n'a pas l'air très différent de son prédécesseur, mais sa conception interne et sa qualité sonore ont fait l'objet de progrès que je ne peux que qualifier de révolutionnaires. Il représente une avancée considérable par rapport au premier modèle en termes de dynamique, de transparence, de vitesse, de clarté, de mise en scène du son et d'audace musicale. C'est comme si quelqu'un avait pris l'ancien modèle 25 et avait libéré tout son potentiel. Les Mklls conservent le ton naturel et les basses palpitantes des Mk1, mais en même temps, même pendant une écoute silencieuse, vous avez le sentiment que beaucoup plus de plaisir vous attend. Lorsque vous montez le volume, les MkII s'ouvrent et chantent d'une voix pleine, présentant un son à une échelle inattendue pour une enceinte de sol de cette taille. Le prix est peut-être le meilleur de tous. Si vous comparez ces enceintes à celles de la concurrence, vous pouvez raisonnablement supposer que leur prix de 2550 € est un prix unitaire. Mais non, il s'agit d'une paire. De plus, ces dernières années, surtout depuis la pandémie, de nombreux fabricants de hi-fi ont augmenté leurs prix sur les mêmes produits d'au moins 50%, alors qu'ici, par rapport à la génération précédente de Diamonds, le prix a augmenté de 25-30%, mais les haut-parleurs ont été améliorés. Les nouvelles versions sont plus chères, mais aussi, si j'en crois mon expérience avec la 25 MkII, bien meilleures qu'elles ne l'étaient. De telles opportunités se présentent rarement dans le monde de l'équipement audiophile, et je suis donc heureux de donner aux Diamond 25 MkII une recommandation bien méritée.

Le haut-parleur de médium a été modifié au maximum avec une bobine, un aimant et un bouchon de phase différents.

Données techniques

Type de haut-parleurs : Colonnes, dynamiques, à évents
Sensibilité : 87 dB
Impédance : 4 Ω
Réponse en fréquence : 36 Hz - 20 kHz
Dimensions (H/L/P) : 98/16,5/41 cm
Poids : 19 kg (pièce)
Prix : 2550 €
Fabricant : Pylon Audio

Note de la rédaction

Son : 9
Fonctionnalité : 8
Conception : 9
Qualité : 9
Prix : 9
Total : 8,8

Pour en savoir plus, consultez le site StereoLife Magazine, une publication HiFi qui propose une « dose quotidienne d'audiophilie ».

2024 PMA Magazine. Tous droits réservés.


Chers lecteurs,

Comme vous le savez peut-être, PMA est un magazine indépendant de musique et d'audio grand public qui s'enorgueillit de faire les choses différemment. Depuis trois ans, nous nous efforçons de vous offrir une expérience d'écoute authentique. Notre engagement ? L'authenticité absolue. Nous nous tenons à l'écart des influences commerciales et veillons à ce que nos articles soient authentiques, non filtrés et fidèles à nos valeurs.

Cependant, l'indépendance ne va pas sans difficultés. Pour poursuivre notre aventure de journalisme honnête et maintenir la qualité du contenu que vous aimez, nous nous tournons vers vous, notre communauté, pour obtenir votre soutien. Vos contributions, aussi modestes soient-elles, nous aideront à poursuivre nos activités et à continuer à fournir le contenu que vous appréciez et auquel vous faites confiance. C'est votre soutien qui nous permet de rester indépendants et de garder nos oreilles sur le terrain, en écoutant et en partageant des histoires qui comptent, sans pression extérieure ni parti pris.

Merci beaucoup de participé à ce voyage.

L'équipe PMA

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire ici.

Chercher un Sujet

et recevez nos magazines flipbook en avance

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Le champ Email est obligatoire pour s'inscrire.