Salon international de l'audio de Séoul 2024

Salon international de l'audio de Séoul 2024


Prix indiqués en CA$, sauf indication contraire.

Je peux vous dire par expérience que jusqu'à une date relativement récente, la Corée du Sud n'était pas un pays que l'on pouvait considérer comme un grand marché pour quoi que ce soit, et encore moins pour l'audio haut de gamme. D'après mon père, qui a été un enfant de la guerre, le niveau de pauvreté après la guerre de Corée a été extrême pendant quelques décennies.

Aujourd'hui, la Corée du Sud peut se targuer d'être la 13e plus grande économie du monde, avec des secteurs florissants dans les domaines de la médecine, de l'intelligence artificielle et du divertissement. Si l'on ajoute à cela une scène audio dynamique, la Corée du Sud n'est plus ce qu'elle était, puisqu'elle est passée d'une économie à faible revenu à une économie à revenu élevé en un laps de temps relativement court.

L'évolution de la situation économique de la Corée du Sud se reflète dans un événement tel que le 2024 Seoul International Audio Show, qui s'est tenu du 23 au 25 février au 3e niveau du gigantesque bâtiment COEX de Séoul. Pour vous faire une idée de l'ampleur de cet événement, vous pouvez regarder les premières minutes de cette vidéo.

Le salon de l'audio de Séoul n'a cessé de prendre de l'ampleur depuis sa création en 2011. Cela reflète non seulement l'appétit des Coréens pour l'audio, mais aussi la diversité de leurs goûts. À l'instar des acheteurs anglo-saxons, les Coréens raffolent des grandes marques internationales telles que Focal, Bowers et Wilkins, Sonus Faber, McIntosh et AudioQuest. Mais ils achètent également des marques locales bien établies telles que Aurender, April Music, Hi-Fi Rose et Hemingway Cables.

La sélection musicale du salon de Séoul a également été marquée par des saveurs locales. Les exposants ont joué de nombreuses chansons d'artistes coréens, ce qui n'est pas une surprise. Ce qui peut surprendre, c'est l'omniprésence de la musique classique. Presque aucun exposant ne jouait du bon vieux rock'n'roll, bien que j'aie entendu dire qu'une salle jouait « California » ! Mais à part ce marronnier apparemment incontournable des salons audio, si vous prévoyez de visiter le salon de Séoul, ne vous attendez pas à entendre les suspects habituels tels que Fleetwood Mac, Steve Miller ou Steely Dan.

Un autre élément qui a différencié le salon de Séoul de ceux d'Amérique du Nord a été le phénomène des exposants proposant des présentations éducatives (c'est-à-dire des cours) sur l'audio et... la musique classique ! Quatre critiques audio célèbres et un pianiste classique (et un YouTuber populaire) nommé An Inmo étaient les présentateurs de ces événements.

D'accord, mais qu'en est-il des salles ? Comment était le son ? Nous savons tous qu'un salon de l'audio est un défi pour les exposants qui disposent d'un jour ou deux pour installer un système de qualité dans un environnement inconnu qui n'a pas été conçu pour l'acoustique. Mais de nombreux présentateurs du salon de Séoul ont su tirer leur épingle du jeu. En voici quelques exemples :

Salle Royco

Royco était le plus grand acteur du salon, occupant pas moins de quatre salles. L'une d'entre elles comprenait une paire d'enceintes Sonus Faber Il Cremonese EX3ME à 3,5 voies (87,500 $) et une paire d'amplificateurs monoblocs Dan D'Agostino Relentless Epic 800 de 800W (265,000 $/paire). Ainsi équipés, les responsables de Royco ont eu l'audace de jouer la deuxième symphonie de Mahler, l'un des morceaux de musique les plus difficiles à reproduire fidèlement en raison de son ampleur et de sa complexité. L'équipe Royco a largement relevé le défi en offrant une force dynamique apparemment illimitée, une scène sonore immense mais bien structurée, et un son riche et plein. Le reste du système comprenait un préamplificateur Relentless à 3 châssis de Dan D'Agostino (à partir de 201,900 $), un DAC/préamplificateur de streaming Linn Klimax DSM (57,750 $), une platine Linn Klimax LP12 équipée d'un phonostage Urika MC intégré, d'un bras de lecture Ekos SE et d'une cellule Kandid MC (41,450 $ au total). Le système est complété par un câblage AudioQuest (divers $) et un conditionneur de puissance AudioQuest Niagara 7000 (14,000 $).

Un autre grand gagnant fut Saem Energy, dont la salle était entièrement composé de MBL, et où l'on pouvait y trouver une paire d'enceintes omnidirectionnelles MBL 101E MKII (91 000 $ USD/paire) alimentée par une paire d'amplificateurs monoblocs 9008A mono/stéréo, classe A/classe AB (35 100 $ USD/paire), un préamplificateur 6010D (32 400 $ USD), et un DAC MBL 1611F avec Roon Core incorporé (34 200 $ USD). Une exclamation souvent entendue de la part des visiteurs : « J'ai cru que le chanteur était là, dans la pièce ». D'autres qualités attribuées au son du système sont la facilité, la musicalité et la richesse des détails. Oh, et aussi l'uniformité attrayante du système tout MBL.

L'honneur de la chambre la plus populaire revient au détaillant Sang Woon Audio, dont la salle était souvent bondée de visiteurs. L'une des raisons pourrait être les enceintes Western Electric vintage (300 000 $ USD/paire), qui étaient les plus grandes enceintes de l'exposition. Chaque enceinte était équipée d'un pavillon 22A, d'un haut-parleur 555W, d'un tweeter 597A, d'un woofer TA4181A et d'un crossover TA7375. Les enceintes étaient alimentées par d'autres équipements Western Electric d'époque, notamment un amplificateur de puissance 500A(91b) (150 000 $ USD), un préamplificateur Western Electric 1126A (80 000 $ USD) et une platine Western Electric EMT 927ST (28 000 $ USD).

Sang Woon Audio, chambre

Sur le morceau « Tulipani » de Fausto Mesolella, l'ampleur et le réalisme sonore de la présentation ont suscité chez les visiteurs des discussions enthousiastes sur ce qu'ils venaient d'entendre. Si vous vous rendez un jour en Corée et que vous souhaitez écouter ce système par vous-même - et je vous encourage vivement à le faire - vous pouvez contacter Han Jae-Kook de Sang Woon Audio (wornrgks@outlook.kr) pour organiser une session d'écoute.

Dans le même ordre d'idées, l'appétit des consommateurs coréens pour le matériel audio vintage fabriqué aux États-Unis est légendaire. J'ai lu un commentaire sur un forum audio qui disait : « Au cours des décennies, les Coréens ont presque entièrement dépouillé les États-Unis des vieux appareils Western Electric, ainsi que des rares appareils Altec, JBL et RCA ». L'affluence dans la salle Sang Woon était une preuve supplémentaire de l'affection des Coréens pour le matériel américain d'époque.

Beaucoup d'audiophiles aiment les sons « chauds » et certaines des sonorités les plus chaudes du salon provenaient du système installé dans la salle hébergée par le détaillant 21 Sound / Cube Corporation / Apollon Audio. Le système était ancré par les électroniques d'Apollon Audio, y compris les amplificateurs monoblocs Daphne de classe D (TBD $) et le préamplificateur Noble 3 avec son alimentation à double châssis (TBD $). Le fondateur/concepteur d'Apollon a accueilli les visiteurs en leur racontant une anecdote personnelle : il est devenu accro à la conception audio à l'âge de 27 ans, a passé tellement de temps confiné dans son grenier à essayer de concevoir l'amplificateur « parfait » que cela lui a coûté son mariage, a finalement sorti son ampli 11 ans plus tard et, avec cela derrière lui, s'est remarié avec une femme charmante. Voilà donc une fin heureuse, avec des visiteurs heureux qui ont pu entendre non seulement l'histoire de sa vie, mais aussi celle de son système. Alimenté par un lecteur SACD/CD Accuphase DP-570 (13,975 $ USD) et dirigé par une paire d'enceintes EgglestonWorks Andra Viginti Anniversary Edition (65,360 $/paire), le son était grand, chaud et dynamique, avec une excellente profondeur de scène sonore.

Une salle qui a souvent été citée comme ayant le meilleur son du salon : était celle de GLV. Il comprenait les enceintes YG Acoustics Sonja 3.3 (102,760 $ chacune), une paire d'amplificateurs monoblocs MSB Technology M500 de 500W (165,900 $/paire), un DAC MSB Technology Select (161,000 $), un serveur musical Aurender W20SE (31,050 $), une horloge maître Aurender MC10 (21,347 $), et un MSB Technology Select Digital Director (27,500 $ USD). Ce dernier, selon le site web de la société, est censé « améliorer les fonctions essentielles du DAC, la gestion externe des sources audio numériques, l'isolation du bruit et le traitement ». Sur la chanson de Jennifer Warnes « And so it goes » et sur une chanson coréenne de Sim Gyu Seon, favorite dans de nombreuses salles, le son était soyeux et tout à fait captivant, son attribut le plus époustouflant étant sa reproduction des timbres - pour beaucoup, elle était inégalée par tout autre système de l'exposition.

Salle GLV

Qu'est-ce que je peux dire ? Le 2024 Seoul International Audio Show a impressionné par son ampleur, la diversité de son offre et l'enthousiasme de ses exposants et de ses participants. Il était réconfortant à bien des égards de voir une scène audio aussi dynamique en Corée du Sud. Bravo aux acteurs de l'industrie et aux audiophiles qui continuent à la faire prospérer.

2024 PMA Magazine. Tous droits réservés.


Chers lecteurs,

Comme vous le savez peut-être, PMA est un magazine indépendant de musique et d'audio grand public qui s'enorgueillit de faire les choses différemment. Depuis trois ans, nous nous efforçons de vous offrir une expérience d'écoute authentique. Notre engagement ? L'authenticité absolue. Nous nous tenons à l'écart des influences commerciales et veillons à ce que nos articles soient authentiques, non filtrés et fidèles à nos valeurs.

Cependant, l'indépendance ne va pas sans difficultés. Pour poursuivre notre aventure de journalisme honnête et maintenir la qualité du contenu que vous aimez, nous nous tournons vers vous, notre communauté, pour obtenir votre soutien. Vos contributions, aussi modestes soient-elles, nous aideront à poursuivre nos activités et à continuer à fournir le contenu que vous appréciez et auquel vous faites confiance. C'est votre soutien qui nous permet de rester indépendants et de garder nos oreilles sur le terrain, en écoutant et en partageant des histoires qui comptent, sans pression extérieure ni parti pris.

Merci beaucoup de participé à ce voyage.

L'équipe PMA

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire ici.

Chercher un Sujet

et recevez nos magazines flipbook en avance

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Le champ Email est obligatoire pour s'inscrire.