Les secrets non censurés de mon fétichisme des pieds audio

Les secrets non censurés de mon fétichisme des pieds audio


Je suis à la poursuite d'une qualité sonore supérieure depuis des décennies. Au cours de ce voyage, j'ai beaucoup appris sur les différents éléments qui composent un bon système audio. Et l'une des leçons les plus importantes que j'ai apprise est la suivante : parfois, ces petits aspects qui peuvent sembler anodins se révèlent être des éléments qui peuvent tout changer.

Dans un système audio, nous accordons principalement notre attention à ce qui est visible : les enceintes, le lecteur source, les boîtes rectangulaires entre les deux, c’est-à-dire l'ampli ainsi que le préampli. Ce sont souvent les seuls éléments que nous remarquons lorsque nous visitons la salle d'écoute d'un autre passionné d'audio. C'est ce dont nous sommes nous-mêmes le plus fier dans notre propre système. C'est ce que nous voyons le plus souvent dans les magazines d’audio; ce sont les stars du système. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi des éléments qui, même s’ils sont plus petits et plus difficiles à remarquer, sont également importants puisqu’ils contribuent à la qualité sonore de manière significative. Les qualifier d'insignifiants reviendrait à dire que vos pieds sont moins importants que votre visage parce qu'ils sont cachés.

Ingress Audio Engineering blocs audio
Ingress Audio Engineering blocs audio

Lorsque j'ai commencé à prêter attention à la qualité du son, il y a de cela quelques décennies déjà, je pensais qu'il n'y avait rien de plus à faire que d'avoir une bonne paire d'enceintes. Après tout, c'est de là que vient le son, non? Du moins, c'est ce que je croyais. Ainsi, lorsque l'occasion s'est présentée pour moi d’avoir un véritable système hi-fi, j'ai acheté une paire d’haut-parleurs d'étagère Wharfedale qui sonnaient, ma foi, très bien au magasin.

Ayant une chambre minuscule, je voulais avoir la possibilité d’écouter ma musique en étant assis ou allongé dans mon lit. J'ai donc empilé des livres de chaque côté de mon lit et j'ai placé mes nouveaux haut-parleurs sur chaque pile. Tout excité, j'ai commencé à faire jouer de la musique et mes chansons préférées sonnaient si... ennuyeuses ! Je n'arrivais pas à croire que j'écoutais les mêmes enceintes que celles que le magasin m'avait fait écouter. À cette époque, je ne savais pas que c'était une très mauvaise idée de placer des enceintes sur des "pieds" bancals. J’ai donc cohabité avec mon système pendant un certain temps même si je l’ai à peine écouté. Heureusement, mes écouteurs étaient toujours là pour me contenter.

Quelques années plus tard, j’ai dû déménager dans une nouvelle pièce et je plaçai mes Wharfedales dans le seul espace disponible ; soit sur mon bureau. Là, déposés sur une plate-forme solide, les Wharfedales chantaient comme jamais, sauf peut-être pour la performance offerte au magasin. Une fois de plus, je n'arrivais pas à croire que j'écoutais les mêmes enceintes. C'est à ce moment-là que j'ai compris que ce qui se trouve sous les enceintes est quasiment aussi important que les enceintes elles-mêmes. Puis, j'ai commencé à m'intéresser sérieusement à l’amélioration du son, expérimentant beaucoup avec les différentes bases pour haut-parleurs. Ne faisant pas confiance aux supports d'enceintes standards, parce qu'ils avaient l'air trop minces et trop légers, j'ai toujours placé mes enceintes de tablette sur un bureau, une table ou sur une tablette de ma bibliothèque. J'ai appris que plus la base est lourde, meilleur est le son des enceintes et que le matériau dont est faite la base peut faire toute une différence.

J'ai continué mes expérimentations lorsque j'ai changé pour des enceintes de plancher. J'ai essayé toutes sortes de bidules sous ces dernières, plusieurs variétés de pointes et de pieds en caoutchouc. La chose la plus folle que j'ai faite a été de placer chaque enceinte sur trois petites boules en acier inoxydable. Pour éviter que les boules ne roulent par en dessous, j'ai essayé de mettre un rembourrage doux sous chaque enceinte pour qu'elle ne bascule pas et ne s'écrase pas sur le sol. Malgré tout, vous l’aurez deviné, l'une des enceintes a basculé. Cependant, ce n’était pas à cause des boules en acier inoxydable… mais ce sera une histoire pour une prochaine fois.

Mon obsession pour les pieds n’était pas limitée aux enceintes. J'ai également joué avec différentes options de pieds pour mes appareils électroniques, en particulier pour mes appareils numériques tels que mon lecteur CD et le DAC. Les matériaux utilisés pour leurs supports ne comprenaient pas seulement des pieds en caoutchouc et des boules en acier inoxydable, mais aussi un coussin de siège, des balles de tennis et même des piles usagées.

Wyred for Sound DAC-2
Wyred for Sound DAC-2

Les piles étaient particulièrement intéressantes parce qu'elles étaient les premiers objets à m’ouvrir les yeux sur la différence que peuvent faire les pieds. À l'époque, j'avais un lecteur de CD Sony bon marché et, sur un coup de tête, j'ai placé une pile usagée sous chacun des quatre pieds en caoutchouc du lecteur. Je ne me souviens plus s'il s'agissait de piles AA ou AAA, mais je me rappelle que j'entendais une meilleure définition avec les piles. La personne qui se trouvait dans la pièce avec moi, qui par hasard livrait des enceintes d'occasion que je lui avais achetées, a entendu la même différence et fut aussi étonnée que moi.

Brique. Juste des briques.
Brique. Juste des briques.

Depuis ce temps, je ne trouve plus que les piles font de bons pieds. Chacune de mes composantes audio importantes repose désormais sur un jeu de trois blocs à roulettes d’Ingress Audio Engineering, spécialement et professionnellement conçus pour l'audio. J'ai récemment essayé de retirer les blocs à roulettes de sous mon DAC Wyred 4 Sound pour évaluer la différence de son et j'ai rapidement réalisé que je ne pouvais plus m'en passer. Il y avait tout simplement beaucoup plus de vie dans la musique lorsque mes blocs étaient en place.

Revenons maintenant aux enceintes...

Il y a plusieurs années, je me suis acheté une paire d'enceintes Magnepan. Elles avaient le timbre le plus naturel que je n’avais jamais entendu, mais elles avaient aussi des basses trop faibles. Ce sont des enceintes à panneau plat, sans caisson, et chacune d’entre elles repose sur un pied métallique en forme de skis à bouts droits. Étant à la fois un snob des pieds et un scientifique fou, j'ai commencé à mettre différents objets sous les pieds, y compris les suspects habituels : des balles en acier inoxydable et des piles.

Après de nombreuses années d’essais-erreurs, je suis finalement tombé sur la solution que je cherchais. J'ai placé les enceintes directement sur le sol en bois dur, sans rien sous leurs pieds en forme de ski, et j'ai simplement posé une planche de bois chargée de briques sur le dessus des pieds. Puis, j'ai placé une feuille de mousse souple entre les briques pour limiter les vibrations entre elles. Pour vous représenter cette configuration, imaginez-vous une personne assez légère pour être emportée par le vent tandis que Superman lui colle les pieds au sol en y mettant tout son poids.

La qualité sonore qui en résulte depuis est... laissez-moi simplement dire qu'après avoir essayé plus de 20 paires d'enceintes, dont un bon nombre d’entre elles qui étaient beaucoup plus dispendieuses que les Magnepans, j'ai finalement trouvé des enceintes sans défaut pour ma pièce. Malgré les nombreuses qualités admirables que possèdent les Magnepans, je n'aurais jamais pu dire cela si ce n'était pas de la planche et des briques.

J'ai d'autres histoires comme celle-ci concernant le peaufinage des pieds. Certaines d'entre elles portent sur l'apprentissage, d'autres sur le ¨désapprentissage¨. D'autres portent sur le fait que je m’imagine être en train de faire la découverte du siècle. Mais, une chose est claire : si vous voulez avoir un système audio au son fantastique, il serait sage de prêter attention aux petits détails moins visibles. Ils rendront votre vie d'amateur d'audio bien plus intéressante.

Encore une fois, on en revient à la comparaison du visage et des pieds ; le visage est visible, alors que les pieds ne le sont pas forcément (sauf si vous êtes un hobbit, bien-entendu). Cependant, les deux sont tout aussi importants, n'est-ce pas ?

2024 PMA Magazine. Tous droits réservés.


Chers lecteurs,

Comme vous le savez peut-être, PMA est un magazine indépendant de musique et d'audio grand public qui s'enorgueillit de faire les choses différemment. Depuis trois ans, nous nous efforçons de vous offrir une expérience d'écoute authentique. Notre engagement ? L'authenticité absolue. Nous nous tenons à l'écart des influences commerciales et veillons à ce que nos articles soient authentiques, non filtrés et fidèles à nos valeurs.

Cependant, l'indépendance ne va pas sans difficultés. Pour poursuivre notre aventure de journalisme honnête et maintenir la qualité du contenu que vous aimez, nous nous tournons vers vous, notre communauté, pour obtenir votre soutien. Vos contributions, aussi modestes soient-elles, nous aideront à poursuivre nos activités et à continuer à fournir le contenu que vous appréciez et auquel vous faites confiance. C'est votre soutien qui nous permet de rester indépendants et de garder nos oreilles sur le terrain, en écoutant et en partageant des histoires qui comptent, sans pression extérieure ni parti pris.

Merci beaucoup de participé à ce voyage.

L'équipe PMA

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire ici.

CHERCHER UN SUJET

et recevez nos magazines flipbook en avance

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Le champ Email est obligatoire pour s'inscrire.