"Non, j'ai le meilleur système au monde !" #7 : Transformer le streaming numérique en une symphonie analogique

"Non, j'ai le meilleur système au monde !" #7 : Transformer le streaming numérique en une symphonie analogique


Linn audio, audio, audiophile, hi-fi, haut de gamme, streaming numérique, Robert Schryer, PMA Magazine

Le système de Paul est l'un de ces rares systèmes audiophiles ; il est entièrement composé d'appareils de la même marque, dans ce cas, fabriqués par la vénérable société écossaise Linn. Le système de Paul est le système surround 5.0 Katalyst de Linn. Vous pensiez que Linn s'intéressait surtout aux platines et à l'analogique ? Seulement dans un sens nostalgique.

Avant d'entrer dans les détails du système de Paul - et croyez-moi quand je dis que vous voudrez probablement essayer quelque chose que Paul suggère - je voulais dire un mot sur les systèmes de même marque. Si nous croyons que le principe fondamental que nous recherchons lorsque nous assemblons un système est la performance synergique, quoi de plus synergique qu'un système construit avec des composants conçus pour fonctionner spécifiquement les uns avec les autres. Bien sûr, quand je dis cela, je ne fais pas référence aux systèmes japonais de la même marque que nous avons connus dans les années 80, construits avec des boîtiers métalliques minces comme du papier et qui soufflaient de la distorsion au lieu de la musique quand vous sortiez à peine 30 Wpc. Je parle des vrais systèmes de qualité supérieure.

Linn audio, audio, audiophile, hi-fi, haut de gamme, streaming numérique, Robert Schryer, PMA Magazine

Linn, bien sûr, s'est fait connaître avec sa une platine Linn Klimax LP12bien que la société reste généralement plus connue pour son action en faveur de l'analogique, elle a été à l'avant-garde de l'ingénierie audio numérique, alors que certains n'y prêtaient pas attention, et bien qu'elle ait mis du temps à commencer à fabriquer des produits numériques*. Linn fêtera son 50e anniversaire l'année prochaine.

« Linn a été l'une des premières entreprises, sinon la première, à proposer le streaming numérique pour les systèmes stéréo haut de gamme », m'a dit Paul depuis Vancouver (C.-B.) lors de notre discussion sur Zoom. « Ils sont à la pointe du progrès en matière de streaming numérique. J'ai reçu leur nouveau concentrateur/streamer Klimax DSM/3 il y a deux jours, ce qui m'a coûté le prix d'une nouvelle Honda Civic. Je suis en train de vendre quelques autres éléments de mon système pour couvrir une bonne partie du coût. Mais la qualité du son est incroyable. »

J'ai demandé à Paul à quel moment il s'est rendu compte qu'il avait un penchant pour l'audio. Quand cela s'est-il produit ? « En douzième année », a-t-il répondu. « Le père de mon ami avait une console stéréo avec une platine Garrard. Il a mis Led Zeppelin - je crois que c'était "Whole Lotta Love" - et la musique a commencé, la guitare est sortie du haut-parleur de gauche et la basse de celui de droite, ça allait et venait... c'est à ce moment-là que j'ai su que j'étais accroché. (rires) C'était bien plus que tout ce que j'avais entendu auparavant. Après cela, j'ai commencé à économiser tout ce que je pouvais pour m'acheter un meilleur système de musique.

« Mon premier système m'a été offert par mes parents. Ils m'ont acheté un petit tourne-disque valise Seabreeze, sur lequel on pouvait empiler environ 6 disques sur le fuseau. J'avais 2½ ans, avec une pile de disques de Beethoven, Tchaïkovski, Bach. J'étais donc là, à jouer ma propre musique. »

« C'est peut-être de là que tout est parti », ai-je suggéré. « La graine a été plantée. » « Oh, oui », a-t-il dit. « Depuis, c'est un voyage incroyable. »

Linn audio, audio, audiophile, hi-fi, haut de gamme, streaming numérique, Robert Schryer, PMA Magazine

J'ai demandé à Paul à quel point il était satisfait de l'état actuel de son système. Il a secoué la tête, incrédule. « C'est l'un des meilleurs, sinon le meilleur système que j'ai entendu, tous systèmes confondus. » En quoi était-il différent de ses précédents « meilleurs » systèmes ? « J'avais des contraintes budgétaires », a-t-il dit. « Je faisais un système de son surround, donc je devais tout faire par cinq. Si j'avais juste acheté un système stéréo de chez Linn, tous ses composants haut de gamme mais juste en stéréo, cela aurait été plus simple. Donc, je devais commencer à un niveau inférieur. Avec le surround, vous ne pouvez pas avoir les meilleurs câbles pour vos enceintes à l'avant et des inférieurs pour le canal central et les enceintes à l'arrière. Il faut que ce soit le même partout si vous voulez obtenir l'effet complet. Je n'ai fait que construire et améliorer. Le hobby est autant une question d'écoute de musique que de peaufinement et d'amélioration du système. »

A-t-il regretté d'avoir choisi le canal 5.1 ? « Absolument pas », répond-il. « J'ai beaucoup de musique surround 5.1. Je peux désormais écouter en continu la musique que j'ai extraite de mes SACD, CD et DVD-Audio, la mettre sur mon périphérique de stockage connecté au réseau, l'écouter en continu sur mon lecteur Blu-ray OPPO en 5.1, et la qualité du son est incroyable. L'avantage de la musique surround par rapport à la stéréo, c'est qu'elle m'immerge complètement dans la musique. Elle m'entoure complètement, un peu comme si je me tenais à la place du chef d'orchestre dans une symphonie ou que j'étais sur scène avec le groupe. Cela ajoute une autre dimension à l'écoute. C'est très détaillé. Je pense que si vous pouviez venir ici, ce serait une sacrée surprise ». Je lui ai répondu que j'acceptais son invitation ; j'avais déjà prévu d'aller à Vancouver cet automne, et j'aurais aimé passer par là.

L'analogique joue-t-il encore un rôle dans son parcours audio ? « Aujourd'hui, je suis totalement tourné vers le numérique », explique-t-il. « Mais je rends visite à des amis qui possèdent des platines haut de gamme - SME, Linn LP12 Klimax - et je peux vraiment dire qu'à défaut d'entendre les meilleurs enregistrements joués sur une platine vraiment exceptionnelle, le streaming numérique a atteint un point tel qu'il est meilleur que ce que la plupart des gens entendront jamais sur une platine. »

Il ajoute : « Si vous m'aviez demandé ce que je pensais de cette question il y a cinq ans, j'aurais répondu qu'il ne fait aucun doute qu'une excellente platine vinyle avec un disque bien enregistré fait voler en éclats le numérique. Mais je ne peux plus dire cela aujourd'hui. Je pense que plus de 90 % du streaming numérique que j'entends sur mon système est meilleur que le son de la plupart des platines que j'ai entendues, même avec les mêmes enregistrements, et même avec Tidal, qui s'est tellement amélioré. J'ai également une très bonne collection de musique stéréo et de son surround en 24 bits. »

Linn audio, audio, audiophile, hi-fi, haut de gamme, streaming numérique, Robert Schryer, PMA Magazine

A-t-il une théorie sur les raisons pour lesquelles le son numérique est si bon aujourd'hui ? « La grande différence s'est produite au cours des deux dernières années, avec les commutateurs audio numériques et les câbles Ethernet », a-t-il déclaré. « Ils ont supprimé l'aspect numérique de la musique. Aujourd'hui, le son numérique peut être tellement analogique que je pense que la plupart des gens auraient du mal à déterminer s'il s'agit d'un son analogique ou numérique. »**

J'ai demandé à Paul si quelque chose avait changé dans son approche du hobby. « Je fais beaucoup d'explorations par moi-même, alors qu'avant, je me fiais entièrement aux vendeurs pour leurs connaissances. Maintenant, j'apprends par moi-même. De plus, je suis très actif sur les forums, ce qui m'a permis d'apprendre beaucoup des autres. L'autre chose qui a vraiment changé ma perspective est que j'ai en quelque sorte développé une expertise dans l'optimisation de la pièce grâce au logiciel Space Optimisation de Linn inclus dans le Klimax DSM/3. J'ai commencé par l'utiliser sur les stéréos des personnes vivant à proximité, et après avoir visité une vingtaine de maisons, j'ai acquis suffisamment de confiance pour aller en Europe pour le faire. J'ai donc voyagé pendant un mois ou plus, dans une douzaine de pays différents, et visité plus de 110 foyers, pour régler les stéréos des gens afin d'en améliorer le son. J'ai beaucoup appris de ces gens et j'ai acquis une expérience pratique du travail et de l'improvisation avec différents systèmes.

« Je peux maintenant faire sonner un système de 15 à 20 000 dollars comme un système de 30 à 40 000 dollars. J'accorde la chaîne stéréo d'une personne comme un accordeur de piano accorde un piano. »

Son processus inclut-il des traitements acoustiques ? « J'encourage les gens à utiliser des traitements acoustiques », déclare Paul. « En effet, vous pouvez avoir un système beaucoup moins coûteux qui sonne mieux qu'un système plus coûteux si l'acoustique de la pièce est correcte. En fonction de la pièce, j'encourage vivement l'utilisation de panneaux diffuseurs, de panneaux d'absorption et surtout, si nécessaire, de bass traps. Dans de nombreux endroits, les basses posent problème. »

Recommandations d'améliorations ? « Les trois principales choses que je recommande, et qui font vraiment la différence pour le système de chacun, sont les suivantes :

Linn audio, audio, audiophile, hi-fi, haut de gamme, streaming numérique, Robert Schryer, PMA Magazine

« Le premier, c'est l'électricité propre. Il y a beaucoup de bruit qui passe par les lignes électriques. De plus, les différents équipements de votre chaîne stéréo peuvent générer des bruits qui affectent les autres composants. Il est donc important d'avoir une alimentation électrique. J'utilise un dispositif de correction de forme d'onde de la société américaine Environmental Potentials, une entreprise industrielle qui fournit des équipements au secteur médical. Il s'est avéré phénoménal dans mon système. Les câbles d'alimentation sont également très importants, mais...

« Deuxièmement, il faut éloigner les câbles d'alimentation des câbles de signal. J'ai enveloppé mes câbles de signal dans du ruban de cuivre, parce que les cordons d'alimentation proches émettent un signal EMI qui court sur toute la longueur du câble. Si vos câbles Ethernet, vos câbles d'interconnexion ou vos câbles de haut-parleur se trouvent à proximité d'un cordon d'alimentation, la musique s'en trouve affectée. J'utilise également un blindage en cuivre autour de mes composants pour atténuer les interférences magnétiques.

« #3 est le contrôle des vibrations. Dans mon équipement, j'utilise des IsoAcoustic Iso-Pucks sous une étagère en contreplaqué aviation en bouleau de la Baltique fabriquée par une entreprise finlandaise. L'étagère comporte 16 couches et a une épaisseur de 8 mm. Elle est super légère mais rigide et rejette les vibrations. Elle améliore la synchronisation et le niveau de détail comme vous ne le croiriez pas. Le contrôle des vibrations est essentiel si l'on veut obtenir ce qu'il y a de mieux. »

Ce qu'il préfère dans ce hobby ? « J'ai une formation de scientifique, donc être audiophile est un voyage de découverte. Et j'aime la musique depuis mon plus jeune âge. Combiner le voyage audio et la musique a donc été phénoménal. Et les amitiés que j'ai nouées en me rendant chez des gens en Angleterre, au Pays de Galles ou en Allemagne ont pris une importance encore plus grande que l'écoute de la musique et le hobby. Ce genre d'amitié ne s'achète pas dans un magasin de hi-fi. » (rires)

J'ai demandé à Paul de citer la leçon la plus importante qu'il a tirée de son parcours. « N'ayez pas peur d'essayer de nouvelles choses. Sur les forums audio, il y a des gens qui aiment découvrir, peaufiner et essayer d'optimiser leur système pour en tirer le meilleur parti. D'autre part, il y a des gens qui sont farouchement opposés à l'idée que quoi que ce soit puisse faire la différence. Je ne fais certainement pas partie du deuxième camp. »

« Et pourtant, vous êtes un scientifique », lui ai-je dit. « Et vous croyez en des choses telles que de meilleurs câbles audio. »

« J'ai entendu une telle différence que c'est la raison pour laquelle je continue à le faire », a-t-il déclaré. « J'ai une très bonne ouïe. J'ai voyagé dans toutes ces maisons en Europe appartenant à des personnes qui sont des audiophiles expérimentés, des musiciens, des amateurs de concerts, et me voilà, sans aucune formation musicale formelle, capable de régler leur système de la manière dont ils veulent l'entendre. Ce n'est pas seulement moi qui règle le système, ces personnes font partie du processus. Je veux qu'ils l'entendent comme ils le souhaitent. Après tout cela, je peux affirmer que ces ajustements ou ces améliorations au niveau des câbles, de la puissance, du contrôle des vibrations sont, sans aucun doute, réels. C'est comme transformer une Volkswagen Golf en BMW M5. »

Les éléments qu'il préfère dans son système ? « Le nouveau système Klimax DSM/3 qui vient d'arriver. Ensuite, mon système de haut-parleurs surround. J'ai 23 haut-parleurs dans mon système surround. Chacun possède son propre canal d'amplification et son propre convertisseur numérique-analogique. Il s'agit de crossovers numériques, de sorte qu'il y a très peu de distorsion de phase entre les haut-parleurs. Cela élimine les bruits parasites et le manque de clarté de la musique. Le son est tout simplement homogène.

« Ensuite, je dirais mes deux dispositifs de correction de la forme d'onde HPS de Environmental Potentials. Ceux-ci, en combinaison avec les nouveaux cordons d'alimentation Cardas Clear Beyond, ont aidé mon système à atteindre un niveau dont je n'aurais jamais pu rêver il y a quatre mois. Je suis au paradis de l'audio. »

J'ai hâte de l'entendre, Paul.

Linn audio, audio, audiophile, hi-fi, haut de gamme, streaming numérique, Robert Schryer, PMA Magazine

Equipement associé (tous les prix sont en dollars canadiens, sauf si indication contraire):

  • Linn Klimax DSM/3 hub/streamer $26,000
    Haut-parleurs avant : Akubariks $60,000
    Enceintes surround : Akudoriks $8000
  • Akurate Exaktbox (conduit les Akudoriks) $9,000
    Enceinte centrale : Akurate 225 $4000
  • Akurate Exaktbox 6 (envoie des signaux numériques à l'Akurate 225) $6500
  • Amplificateur Akurate 4200 $8000
  • Climatiseurs AC : Potentiel environnemental HPS $2500
  • Contrôle des vibrations : Dispositifs Isoacoustic Gaia, Orea et Iso-Puck ($various)
  • Etagère en contreplaqué Baltic Birch Aviation fabriquée en Finlande (Environ 36 Euros)
  • OPPO 203 Lecteur Blu-ray (n/a)
  • Câbles Ethernet : Cardas Audio Clear ($350 chacun)
  • Interconnexions : Linn Silver RCA (connecté entre l'Exaktbox et l'enceinte centrale) ($600)
  • Cordons d'alimentation : Shunyata Alpha Digital, Cobra, Cardas Clear Beyond ($various)
  • Traitement acoustique de la pièce : Vicoustic Extreme Bass traps, diffuseurs et panneaux d'absorption Primeacoustic, panneaux d'absorption ATS ($various)
  • Silent Angel Bonn N8 des commutateurs audiophiles et un système d'échange d'informations à Bonn Forester F1 alimentation linéaire (connectée au NAS de Paul) ($various)

Notes complémentaires: Le logiciel propriétaire Linn Space Optimization atténue les modes de la pièce en dessous de 80Hz et utilise Space Optimization + pour ajuster le temps de vol de chaque haut-parleur à la position d'écoute. La musique stéréo est diffusée directement à partir du NAS de Paul ou de Tidal HD.

*Le premier produit numérique de Linn a été le Karik, commercialisé en 1993, 11 ans après l'introduction du CD.

** Des nuances de MoFi, quelqu'un ?

Si vous avez un système dont vous aimeriez parler dans notre série « Non, JE possède la meilleure chaîne audio au monde ! », faites-le-nous savoir en nous écrivant ici.

2024 PMA Magazine. Tous droits réservés.


Chers lecteurs,

Comme vous le savez peut-être, PMA est un magazine indépendant de musique et d'audio grand public qui s'enorgueillit de faire les choses différemment. Depuis trois ans, nous nous efforçons de vous offrir une expérience d'écoute authentique. Notre engagement ? L'authenticité absolue. Nous nous tenons à l'écart des influences commerciales et veillons à ce que nos articles soient authentiques, non filtrés et fidèles à nos valeurs.

Cependant, l'indépendance ne va pas sans difficultés. Pour poursuivre notre aventure de journalisme honnête et maintenir la qualité du contenu que vous aimez, nous nous tournons vers vous, notre communauté, pour obtenir votre soutien. Vos contributions, aussi modestes soient-elles, nous aideront à poursuivre nos activités et à continuer à fournir le contenu que vous appréciez et auquel vous faites confiance. C'est votre soutien qui nous permet de rester indépendants et de garder nos oreilles sur le terrain, en écoutant et en partageant des histoires qui comptent, sans pression extérieure ni parti pris.

Merci beaucoup de participé à ce voyage.

L'équipe PMA

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire ici.

Chercher un Sujet

et recevez nos magazines flipbook en avance

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Le champ Email est obligatoire pour s'inscrire.