Pour en finir avec le câblage audio ! Partie 1

Pour en finir avec le câblage audio ! Partie 1

,

Gilles Audio-1.jpg

Lors de ma chronique précédente, je vous ai quitté sur ces mots: “ Nous aborderons parfois des sujets tabous, complexes, controversés ou déconcertants. Je vous invite à garder l’esprit ouvert et à me suivre dans ce fascinant périple.”

Je vais oser, au risque de me faire lapider, crucifier et excommunier, vous parler humblement de mes croyances et de mes expériences dans le monde dangereux du câblage audio.

J’ai hésité longtemps avant d’écrire cette chronique. Vous savez très bien pourquoi! Voici un sujet qui soulève un véritable dialogue de sourds depuis plus de quarante ans. Les audiophiles sont profondément et passionnément divisés sur le sujet.

D’un côté, les audiophiles qui crient à l’imposture face à l’idée qu’un câble peut améliorer le son d’un système et s’indignent devant certains prix demandés par les fabricants. De l’autre, des passionnés qui affirment entendre des différences et des améliorations notables en utilisant un câble audio plutôt qu’un autre, et qui comprennent pourquoi un câble pourrait coûter plus cher qu’un autre, malgré leur même longueur.

image3.jpeg

Ces deux solitudes semblent malheureusement irréconciliables.

« Je suis un agnostique pur et dur du câblage audio. C’est de la fumisterie. Il n’existe aucune preuve scientifique qu’un simple câble puisse influencer la restitution du son. Je sais de quoi je parle, je détiens un diplôme en technologie de l’électronique. »

Voilà la réponse que tous les conseillers des boutiques audio se font servir quand ils osent me parler des bienfaits d’un câble audio haut de gamme. Si l’un d’eux a le malheur d’insister ou m’invite à en faire l’écoute, je le menace de quitter la boutique sur le champ.

Mon réflexe est de me protéger contre ce non-sens. Je monte immédiatement aux barricades pour me protéger de ce complot orchestré par des personnes malveillantes qui veulent extorquer l’argent des pauvres consommateurs incrédules. Il s’agit d’une arnaque pure et simple utilisée par les boutiques et manufacturiers pour augmenter leurs profits. Les prix sont scandaleux. C’est carrément du vol !

Avez-vous remarqué une chose? Dans les trois derniers paragraphes, je vous décris mon égo, mon intransigeance et mes croyances avec conviction. Pourtant, dès les premiers mots de cette chronique, je parle de garder l’esprit ouvert. Alors, pourquoi est-ce que je fais exactement le contraire ?

Parce que je parlais au présent d’une situation dans mon passé. Dans cette histoire, l’agnostique du câblage audio c’est moi. Je m’en confesse que j’ai changé depuis, je me suis converti, j’ai péché contre ma foi d’objectivité. Je ne sais pas pourquoi j’ai finalement succombé à la tentation.

Après tout, je faisais tout correctement. J’étais abonné à plusieurs sites web et groupes Facebook de non-croyants. C’est la meilleure façon d’être convaincu de détenir la vérité. On n’a qu’à se regrouper avec des gens qui ont les mêmes opinions que nous.

D’ailleurs, les algorithmes de Facebook sont incroyablement efficaces pour nous proposer des groupes selon notre historique de recherche et nos centres d’intérêts. Plus nous explorons un sujet, plus on nous propose de participer à des discussions qui partagent les mêmes idées, et qui, en retour, nous réconforte et valide notre vérité. Rapidement, nous sommes inondés de gens qui pensent comme nous. Par conséquent, nos facultés de discernement et de curiosité s’atrophient et la réalité se déforme. Pour mieux illustrer mon propos, je vous recommande vivement de regarder le documentaire “The Social Dilemma”, disponible sur Netflix et YouTube.

Malgré mon côté scientifique, un doute germait dans mon esprit depuis un certain temps. Comment se fait-il qu’autant d’audiophiles affirment améliorer la qualité de leur chaîne audio en utilisant des câbles haut de gamme et ce, depuis les années 70? Ils ne sont quand même pas tous influençables à ce point ? C’est bien beau l’effet placebo, mais on ne peut quand même pas tromper autant de paires d’oreilles sur la planète pendant une aussi longue période !

Je me suis remis en question. D’ordinaire, je suis une personne posée et diplomate. J’aime expérimenter, découvrir et apprendre. Pourquoi cet entêtement négatif avec le câblage audio ?

cable2.jpg

Je pense que cette aversion était intimement reliée aux prix relativement élevés proposés par certains manufacturiers. Il est difficile de démontrer qu’un bout de fil d’un mètre de long coûte si cher à produire et que cela justifie un prix allant jusqu’à des milliers de dollars.

Pourtant, le prix d’un sac Louis Vuitton, d’un complet signé Ermenegildo Zegna, ou d’une montre-bracelet Patek Philippe ne m’émeut pas outre mesure. Je ne sens pas le réflexe de mettre en garde les acheteurs de ces produits griffés, en leur disant qu’ils se font arnaquer. Si ces consommateurs désirent acheter un produit de luxe et exclusif qui leur procure une grande satisfaction, qui suis-je pour les juger ?

Le marché des produits de luxe est en constante croissance depuis les années 80 et a augmenté de façon exponentielle depuis le début du XXI siècle.

J’ai exploré les facettes de ce phénomène lors de mes études pour l’obtention d’un M.B.A en 2005. En contrepartie d’un prix élevé, les spécialistes marketing promettent une expérience hors du commun. Vous serez exclusif et reconnu. Vous aurez droit à un service personnalisé. Le produit proposé sera d’une qualité exceptionnelle—la finition et les détails feront l’objet d’une très grande attention.

C’est un concept que certains manufacturiers d’appareils ou d’accessoires audio ont compris depuis longtemps. Le prix des produits de luxe n’est pas seulement en fonction des coûts de production, il est tributaire de la valeur perçue par le consommateur. La stratégie de tarification est simple : combien le consommateur est-il prêt à payer pour obtenir ce statut, cette qualité et cette expérience auditive exclusive ?

Si le produit se vend, c’est qu’il répond à un besoin du consommateur.

On retrouve sur le marché une panoplie d’appareils audio ultras haut de gamme, comme des haut-parleurs qui se détaillent à plus de 800 000 $ et des amplificateurs à plus de 400 000 $, qui soulèvent rarement la polémique. Au contraire, ils sont généralement des objets de convoitise qui imposent le respect. A contrario, un câble de haut-parleur de 20 000 $ est automatiquement mis au banc des accusés et le jugement d’une partie de la communauté audiophile est implacable : il s’agit purement et simplement d’une escroquerie.

Lire la deuxième partie ici.

2024 PMA Media. Tous les droits sont réservés.


Chers lecteurs,

Comme vous le savez peut-être, PMA est un magazine indépendant de musique et d'audio grand public qui s'enorgueillit de faire les choses différemment. Depuis trois ans, nous nous efforçons de vous offrir une expérience d'écoute authentique. Notre engagement ? L'authenticité absolue. Nous nous tenons à l'écart des influences commerciales et veillons à ce que nos articles soient authentiques, non filtrés et fidèles à nos valeurs.

Cependant, l'indépendance ne va pas sans difficultés. Pour poursuivre notre aventure de journalisme honnête et maintenir la qualité du contenu que vous aimez, nous nous tournons vers vous, notre communauté, pour obtenir votre soutien. Vos contributions, aussi modestes soient-elles, nous aideront à poursuivre nos activités et à continuer à fournir le contenu que vous appréciez et auquel vous faites confiance. C'est votre soutien qui nous permet de rester indépendants et de garder nos oreilles sur le terrain, en écoutant et en partageant des histoires qui comptent, sans pression extérieure ni parti pris.

Merci beaucoup de participé à ce voyage.

L'équipe PMA

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire ici.

CHERCHER UN SUJET

et recevez nos magazines flipbook en avance

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Le champ Email est obligatoire pour s'inscrire.