Clint Eastwood à Booker T. & the M.G.’s: "Hang 'Em High" (Pendez-les de haut”)

Clint Eastwood à Booker T. & the M.G.’s: "Hang 'Em High" (Pendez-les de haut”)


Dans un article précédent, j'ai parlé de partager avec vous, chers lecteurs, un hommage en trois parties à l'une des plus grandes influences musicales de ma jeune vie à Chicago : Booker T. & the M.G.'s. Dans la première partie, j'ai évoqué les deux premiers morceaux du groupe qui ont attiré mon attention et m'ont marqué pour le reste de ma vie : "Green Onions", tiré de leur 45 tours, et mon préféré, sur la face B, "Behave Yourself ". Ensuite, dans la deuxième partie de mon hommage, "Booker T. & The M.G.’s Partie II: Un Hommage aux Beatles", j'ai partagé avec vous mon expérience de l'achat de mes tout premiers albums de Booker T. & the M.G.'s, qui m'ont tellement marqué que j'ai mémorisé tous leurs morceaux. Et maintenant, je voudrais vous présenter ceci : la fin de mon hommage, dans lequel je vous invite à vous joindre à moi, pour revenir sur cette époque faste où tant de chansons du groupe étaient des piliers de la musique qui passaient sur les ondes radio pendant les jours de canicule dans le South Side de Chicago.

En effet, il semblait que tout le monde dans mon quartier diffusait la musique de la radio WVON, à l'époque la chaîne de fréquence AM urbaine la plus populaire. Alors que les gens laissaient la brise chaude de l'extérieur passer au travers de leurs rideaux, la musique chaude de l'intérieur se répandait dans l'autre sens dans les rues de la ville. Et puis il y avait la musique provenant des vitres ouvertes des voitures qui s'efforçait de couvrir les klaxons de la circulation. C'était mon paysage sonore lorsque je marchais dans les rues de mon quartier.

Au fil des ans, la musique de Booker T. & the M.G.'s a été mon compagnon permanent. Les DJ de radio de l'époque n'hésitaient pas à passer les deux faces des 45 tours que les promoteurs de disques leur procuraient. Dès 1966, ils passaient le single de Booker T. & the M.G.'s "My Sweet Potato", avec "Booker-Loo" au verso. En octobre 1968, c'était "Slim Jenkin's Place" sur la face A, avec "Groovin" sur la face B. Puis, vint le single "Over Easy", couplé à une version instrumentale R&B de la populaire chanson thème du film western de Clint Eastwood, "Hang ‘Em High", composée et dirigée par Dominic Frontiere pour le film du même nom.

En 1968 est également sorti le single "Soul Limbo", avec "Heads or Tails" sur la face B. Les quatre faces de 1968 ont été extraites de l'album Soul Limbo sorti la même année, qui contient également une reprise de la chanson des Beatles "Eleanor Rigby". Ce n'est pas une surprise si l'on considère l'admiration du groupe pour les Beatles et leur album de reprises de chansons des Beatles, Avenue McLemore sorti en 1970, ainsi qu'une reprise de Jimi Hendrix, "Foxy Lady". Il est intéressant de noter que le titre prévu pour l'album semble avoir été Trop facile-Vérifier le pressage de l'étiquette originale du disque. Cette erreur a été corrigée immédiatement après.

En 1969, Booker T. Jones et les M.G.'s ont écrit la bande originale du film Uptight de Jules Dassin, sortant "Time Is Tight" en single, avec "Johnny, I Love You" sur la face B. Uptight s'est classé à la 7e place du classement des albums R&B du Billboard et a été qualifié par le critique musical du Village Voice, Robert Christgau, de "superbe musique de film".

Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous, mes 45 tours ont subi les effets du temps ; les galettes en vinyle portent en effet les rayures et les craquements dus au fait qu'ils ont été joués de très nombreuses fois. Mais, juste au moment où je préparais cet article, un événement incroyable s'est produit qui n'aurait pas pu mieux tomber. Il a été annoncé que toutes les faces de 45 tours de Booker T. & the M.G sur étiquette Stax avaient été récupérées et qu'elles allaient être rééditées sur deux collections de double-albums par Real Gone Music, une société appartenant à Gordon Anderson. J'ai immédiatement contacté l'un de mes points de vente préférés, Chad Kassem's Acoustic Sounds, et j'ai précommandé les deux items, qui ont été expédiés le jour même de la sortie des disques.

Je peux difficilement vous exprimer l'immense joie que j'ai ressentie en sachant que j'allais avoir des versions fraîches en vinyles de180 grammes, non seulement des titres que j'ai adorés en grandissant, mais aussi de tous les autres singles que je n'ai jamais eu le plaisir d'entendre ou de posséder quand j'étais enfant à Chicago. En tant que collectionneur de disques avide et "complétiste", c'était exactement le genre de chose dont je rêvais, avoir toute cette musique formidable d'un groupe préféré en un seul endroit.

L'emballage des deux collections est élégant et magnifique, les albums étant livrés dans ce qui, du moins pour moi, semblait être des couleurs de Noël ; rouge cerise pour le volume 1 (couvrant les années 1962-67) et bleu électrique pour le volume 2 (couvrant les années 1968-74). En prime, les deux collections ont été pressées dans une "édition spéciale" en vinyle rouge. Les solides pochettes repliables (gatefold) comprennent de superbes photos sur les panneaux intérieurs, ainsi qu'une chronologie détaillée écrite par Ed Osborne des chansons décrites dans les notes de pochette.

Les deux disques qui composent le volume 1 contiennent vingt-neuf chansons, tandis que les deux disques du volume 2 en contiennent vingt. Pour le volume 1, les quinze premières chansons du set sont enregistrées en mono, les cinq dernières en stéréo. Dans les deux volumes, toutes mes faces préférées sont incluses ; le volume 1 contient "Green Onions", "Boot-Leg", "Hip Hug-Her", "My Sweet Potato", et plus encore ; le volume 2 comprend "Time Is Tight", "Soul Limbo", "Melting Pot", "Hang 'Em High", "Something" des Beatles et "Mrs. Robinson" de Simon & Garfunkel.

Et voilà, des morceaux frais et croquants de toute la meilleure musique de Booker T. & the M.G.s que vous pouvez désirer sous le sapin ! En effet, j'ai eu l'impression que Noël est arrivé tôt pour moi et je ne pourrais pas être plus heureux avec ces quatre disques. Et c'est ainsi que se termine mon hommage en trois parties au grand groupe de soul de Memphis qui m'a donné tant de joie lorsque j'étais enfant à Chicago, à l'époque, et qui continue à renouveler et à raviver une relation d'amour et de bonheur avec moi jusqu'à ce jour. En ce moment, la vie est si belle que j'ai du mal à me tenir tranquille.

SOUL HANG.png
TIGHT GROOVIN.jpg
POTATO BEHAVE.jpg
complete1.jpeg
LIMBO SIDE1.jpg
complete2.jpg

2024 PMA Magazine. Tous droits réservés.


Chers lecteurs,

Comme vous le savez peut-être, PMA est un magazine indépendant de musique et d'audio grand public qui s'enorgueillit de faire les choses différemment. Depuis trois ans, nous nous efforçons de vous offrir une expérience d'écoute authentique. Notre engagement ? L'authenticité absolue. Nous nous tenons à l'écart des influences commerciales et veillons à ce que nos articles soient authentiques, non filtrés et fidèles à nos valeurs.

Cependant, l'indépendance ne va pas sans difficultés. Pour poursuivre notre aventure de journalisme honnête et maintenir la qualité du contenu que vous aimez, nous nous tournons vers vous, notre communauté, pour obtenir votre soutien. Vos contributions, aussi modestes soient-elles, nous aideront à poursuivre nos activités et à continuer à fournir le contenu que vous appréciez et auquel vous faites confiance. C'est votre soutien qui nous permet de rester indépendants et de garder nos oreilles sur le terrain, en écoutant et en partageant des histoires qui comptent, sans pression extérieure ni parti pris.

Merci beaucoup de participé à ce voyage.

L'équipe PMA

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire ici.

CHERCHER UN SUJET

et recevez nos magazines flipbook en avance

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Le champ Email est obligatoire pour s'inscrire.