Critique des enceintes Magnat Signature Edelstein

Critique des enceintes Magnat Signature Edelstein

,
,

Voir ce poste pour une présentation détaillée de notre système de référence.

PMA Magazine dispose d'un programme d'échange de contenu avec d'autres publications. Cet article a été publié pour la première fois dans Audio Appraisal.

Edelstein est la traduction allemande de « Gemstone » (pierre précieuse) et c'est le surnom donné aux nouveaux haut-parleurs de Magnat. Et ce n'est pas sans raison. Magnat fut fondée en 1973 à Cologne, la gamme d'enceintes « Log » a permis de se faire connaître grâce à un son exceptionnel, à l'utilisation intelligente des meilleures technologies de l'époque et à d'excellentes mesures dans un secteur où les fabricants laissaient les performances techniques au hasard et où la subjectivité commençait à s'emparer de la presse audiophile. Magnat est né de l'importateur allemand d'origine des enceintes britanniques Goodmans, Boyd et Haas.

Le fondateur Rainer Haas, fils de l'un des partenaires commerciaux, pensait pouvoir améliorer les enceintes Goodmans. Ayant repris l'entreprise familiale, il a cherché un haut-parleur plus moderne pour être compétitif à une époque où la stéréo était répandue, où l'audio de haute qualité était un pilier et où le développement des haut-parleurs était en plein essor, alors que les conceptions de Goodmans étaient résolument démodées. Il produisit le Goodmans Magnat, qui fut un succès, et c'est ainsi que naquit la marque Magnat, qui est aujourd'hui l'un des plus grands fabricants allemands de matériel hi-fi, avec une usine de fabrication à Pulheim. Bien que le mot « Magnat » ressemble à « magnet », la traduction française est « magnat ».

De nos jours, il existe des centaines, voire des milliers de fabricants d'enceintes sur le marché, avec des modèles répondant à tous les goûts, toutes les pièces, tous les systèmes, toutes les exigences et tous les budgets. Mais il y a tout autant d'enceintes qui sont délibérément conçus pour produire un son coloré, même si leur documentation prétend le contraire. Nombre d'entre elles sont mises en marché non pas en fonction du coût des matériaux et d'une marge bénéficiaire raisonnable, mais en fonction de leur position sur le marché. Il n'est pas rare de trouver des enceintes commerciales coûtant des dizaines de milliers de dollars alors que le coût des haut-parleurs ne s'élève qu'à quelques centaines de dollars, et des coffrets construits à partir de panneaux de fibres ou d'agglomérés bon marché cachés derrière une épaisse couche de peinture. De même, il existe des enceintes fabriquées avec des composants de haute qualité et des marges bénéficiaires minimes. Le reste des enceintes se situe entre les deux.

C'est le coût apparent des matériaux qui m'a attiré vers la nouvelle Signature de Magnat. De lourds morceaux d'aluminium et d'acrylique, des haut-parleurs sur mesure, des boîtiers en MDF laqué et un crossover décent se combinent pour donner une enceinte coûtant à peine plus de 1500 $ CA ou 1 000 euros. Pour sa première incursion sur le marché des enceintes miniatures, Magnat aurait pu construire une autre boîte en bois ordinaire, la remplir de haut-parleurs ordinaires et d'un peu de rembourrage, coller un filtre générique à l'arrière de la plaque à borniers et doubler le prix, et ils en auraient probablement encore vendu suffisamment pour que le projet en vaille la peine. Mais ce n'est pas le cas. Il y a beaucoup de matériel pour le prix. Mais les matériaux ne signifient rien si l'exécution n'est pas à la hauteur.

Les enceintes miniatures étaient autrefois reléguées au home cinéma multicanal en tant qu'enceintes arrière ou d'effets. Des marques comme Wharfedale, Elac et Dali ont prouvé, ces dernières années, que les enceintes miniatures peuvent produire un son puissant si elles sont construites et réglées pour cela. Ainsi, le format s'est imposé non seulement en tant qu'enceinte utilitaire, mais aussi en tant qu'enceinte capable d'animer un système 2 canaux de haute qualité, avec ou sans l'aide d'un caisson de basse. J'ai toujours apprécié une paire de petites enceintes de bibliothèque. Je ne suis pas un accro des basses, mais j'aime le rock et je l'aime fort. Je préfère la précision et le détail des basses fréquences offerts par les petites enceintes, ce qui est beaucoup plus difficile à obtenir avec une enceinte plus grande où la résonance des panneaux est plus difficile à contrôler.

Les enceintes sont bien emballées dans de la mousse et dans les sacs en tissu désormais omniprésents, avec quelques sachets de gel absorbant l'humidité et une enveloppe de document soignée pour compléter la présentation. Ma première impression a été celle d'une enceinte au poids considérable pour sa taille. Les enceintes sont beaucoup plus petites que je ne le pensais, avec une hauteur de 232 mm (9,1″), une largeur de 135 mm (5,3″) et une profondeur de 246 mm (9,7″). Ces proportions donnent l'illusion d'un haut-parleur plus petit lorsqu'on le regarde de face, la profondeur supplémentaire permettant d'obtenir un volume de coffret proche de celui du moniteur classique LS3/5A de la BBC.

Les Magnats sont dotés d'un évent arrière et peuvent bénéficier d'un peu d'espace pour respirer derrière eux. Les terminaux ressortent comme un pouce endolori, bien que j'ai été heureux de constater qu'il n'y en avait que deux - pas de bicâblage ici. Ils acceptent les fiches bananes, les piques ou les fils dénudés et sont joliment espacés dans un solide bloc d'aluminium fraisé. La polarité est clairement indiquée par des lettres gravées que l'on peut sentir aussi bien que voir, et bien qu'ils ne soient peut-être pas en accord avec le reste du coffret d'un point de vue esthétique, les composants sont tous d'excellente qualité.

En se tournant vers l'avant, on trouve des grilles en tissu, fixées magnétiquement aux vis Torx qui fixent le baffle avant. En retirant les grilles, on découvre la configuration des haut-parleurs à deux voies avec un haut-parleur de médium-grave à cône multicouche et un tweeter à dôme souple avec un large rebord, offrant une excursion de cône plus élevée que les dômes typiques pour permettre une transition plus douce et un point de croisement plus bas. Le tweeter est monté sur le baffle en aluminium, fixé par l'arrière à l'aide d'une barre de montage et d'une sorte de composé amortissant.

Le haut-parleur de médium-basse est boulonné dans l'enceinte en MDF. Cette disposition isole les haut-parleurs l'un de l'autre, mais les positionne de manière à maintenir l'alignement temporel. En théorie, cela devrait permettre de préserver les détails du haut de gamme, car les vibrations du haut-parleur de médium-grave auront moins d'impact sur le mouvement du tweeter situé au-dessus. Le haut-parleur de grave médium de 115 mm (4,5″) est une conception multicouche, prenant en sandwich un alliage de magnésium entre des couches d'oxyde de céramique. Le résultat est une structure rigide et inerte, et l'utilisation de matériaux en couches devrait annuler toute résonance que les matériaux peuvent présenter.

Le baffle avant est une plaque d'aluminium massif. Elle est magnifiquement fraisée et polie pour obtenir une finition impeccable. L'aluminium ajoute beaucoup de rigidité au baffle secondaire en MDF situé derrière, et la combinaison des deux matériaux devrait produire un baffle inerte avec un excellent amortissement naturel. Des joints d'étanchéité à l'air sont placés entre les deux couches. Le test habituel de l'articulation ne révèle aucune résonance indésirable sur les côtés, le dessus ou l'arrière de l'enceinte, et l'avant produit un « bruit sourd ».

Le fond du boîtier intègre un système d'isolation composé de plusieurs éléments. Les principaux sont des plaques d'aluminium et d'acrylique transparent de 6 mm, toutes deux isolées de l'enceinte et l'une de l'autre par des anneaux d'aluminium usinés dans lesquels sont insérés des isolateurs en caoutchouc élastomère. L'effet est spectaculaire : très peu de vibrations atteignent la surface d'appui, même lorsque les enceintes sont utilisées à des niveaux inacceptables. La disposition ajoute également un attrait visuel, donnant l'impression que l'enceinte flotte au-dessus de la surface d'appui. La base lourde abaisse le centre de gravité, améliorant considérablement la stabilité et donnant aux petites enceintes un poids considérable.

Des pieds supplémentaires en caoutchouc sont vissés dans la base en aluminium et peuvent être ajustés de quelques millimètres pour mettre l'enceinte à niveau, bien que cela doive être fait avec les pieds du support. Les pieds peuvent être retirés et les trous filetés utilisés pour monter les enceintes sur des supports muraux si nécessaire.

Ce système d'isolation n'est peut-être pas idéal du point de vue de la dissipation de l'énergie, car il signifie que moins d'énergie peut être dissipée dans la surface d'appui et doit donc être dissipée par l'enceinte. Mais il isole si bien l'enceinte de la surface de support que vous pouvez placer les enceintes de part et d'autre d'une platine vinyle avec un effet minimal (non recommandé), ou vous pouvez les placer sur un meuble qui n'est pas acoustiquement idéal, comme une étagère ou une table d'appoint, et la quantité d'énergie dissipée dans le meuble sera minime. Et si vous préférez les supports avec plaque en verre avec des colonnes en acier, comme beaucoup le font pour l'esthétique moderne, les enceintes ne feront pas sonner les orchestres en sympathie avec l'énergie des bandes moyennes.

La sensibilité est évaluée à 90dB (1W à 1M). Cette valeur est optimiste compte tenu de la petite enceinte à évent - j'estime qu'une valeur d'environ 86 dB est plus juste. L'impédance est nominalement de 4Ω mais peut atteindre 3Ω. Ce sera une charge difficile pour les amplificateurs plus faibles, mais rien qu'un amplificateur décent ne puisse gérer. La réponse en fréquence semble être assez linéaire, en particulier dans la bande médiane critique, avec des bosses autour de 800Hz et un peu plus de 4kHz, toutes deux réduites de manière significative en insérant un bouchon de mousse dans l'évent pour transformer le haut-parleur d'un bass-reflex en un design de suspension acoustique. L'accord de l'évent est autour de 60Hz et il y a malheureusement une forte résonance de l'évent autour de 800Hz, d'où l'augmentation de la bande médiane.

Malheureusement, je ne dispose pas d'un système précis pour mesurer objectivement les haut-parleurs, et mesurer un haut-parleur de manière à modéliser son comportement pour l'oreille humaine dans une pièce présente toute une série de défis. Je sais cependant que ma préférence va à une présentation linéaire, et je peux entendre des déficiences évidentes dans de nombreux haut-parleurs, en particulier dans le raffinement du bas de gamme et les détails de la bande moyenne. Mes principaux haut-parleurs sont des modèles à suspension acoustique, que je préfère aux modèles à évent. Vous obtenez moins de basses artificielles, et les basses que vous obtenez sont mieux contrôlées et beaucoup plus musicales.

Quel est le son des Magnats ? Assez étonnant, en fait. Mes amplificateurs de référence Hypex Nilai500 ont fourni la puissance, alimentés par la combinaison de préamplificateurs Topping A90D / EXT90. Les sources étaient le WiiM Pro Plus, le Topping D90LE avec un transport de CD Cambridge CXC, et un MacBook Pro pour la musique numérique, et la platine Technics SL-1200G équipée d'une Audio-Technica VM540ML et d'une combinaison cartouche/coquille RigB LNR. L'étage phono était le Classic Audio MM Pro. Le système est aussi linéaire que possible, avec une distorsion et un bruit presque incommensurables et une réponse en fréquence plate bien au-delà de la bande audio.

Les Magnats sonnent beaucoup plus gros qu'ils ne le sont. Je ne suis peut-être pas un accro de la basse, mais j'aime sentir les basses et pouvoir entendre les détails des basses. Je suis batteur, pianiste et guitariste, et je sais comment ces instruments réagissent lorsque l'on frappe la grosse caisse, que l'on augmente l'intensité avec la main gauche qui parcourt les octaves basses du clavier, ou que l'on pince et claque des cordes de gros calibre sur une basse. Il y a une sensation lorsque le batteur frappe la caisse et que l'air est poussé contre la tête de résonance. Un piano, sous les doigts d'un joueur compétent (ce que je ne prétends certainement pas être) peut réverbérer l'air d'une manière qui fait de la musique une expérience presque tactile. Une basse, à travers un gros ampli, ou un accord de puissance à travers une pile d'amplis, peut faire reculer une personne. Ce ne sont pas des sensations que de petites enceintes peuvent reproduire.

Du moins, je ne le pensais pas. Plus j'écoutais la signature Magnat, plus je me rendais compte à quel point elle était cohérente et engageante. Il ne peut pas reproduire le tonnerre d'un piano à queue à des niveaux réalistes - non pas à cause d'une déficience dans sa conception, mais à cause de la physique. Mais les basses que ces minuscules boîtiers peuvent produire sont véritablement stupéfiantes. Les petits boîtiers actifs utilisent le DSP pour renforcer artificiellement les graves, au prix d'une distorsion et d'un manque de marge de manœuvre de l'amplificateur. Les mini enceintes passives d'étagère placées aux extrémités des amplificateurs peut-être les plus linéaires du monde sonnent généralement un peu maigres en comparaison. Pas les Magnats.

J'aime le rock, et je l'aime fort. Les signatures Magnat ont tout absorbé, de Kiss à Rainbow, en passant par Halestorm et Shinedown, et ont rempli la pièce de 3M (10′) x 4M (13′) sans perdre une miette. Le haut du spectre, qui s'étend jusqu'à plus de 40 kHz, regorge de détails qui se répercutent jusque dans la bande médiane où la reproduction des voix et des instruments à cordes est sublime. Des morceaux comme « When I Reach The Place I'm Going » de la bande-sonore de Jessie Buckley, Wild Rose, démontre avec brio tous les atouts de la Magnat Signature. La ligne de basse constante qui sous-tend la chanson est délivrée avec un timing impeccable ; les voix sont suspendues dans l'espace entre les haut-parleurs ; les guitares et les chœurs, lorsqu'ils se joignent à l'ensemble, s'intègrent parfaitement dans une présentation cohérente. La façon dont le Magnat est capable de séparer les couches musicales et de maintenir la cohésion est louable. Chaque choriste a l'espace nécessaire pour briller ; chaque tonalité et chaque caractère sont clairement audibles.

Les Magnats ne sont pas complètement linéaires dans la pièce. J'ai remarqué une certaine emphase au milieu de la bande qui a mis les voix, en particulier les voix féminines, au premier plan. De même, les violons, les saxophones et les octaves moyennes du piano. Les médiums sont légèrement en avant, mais pas au point de faire sonner les Magnats comme des boîtes, ni de nuire au raffinement du bas de gamme ou au niveau glorieux de détail du haut du spectre. Elles sont musicalement engageantes, même si elles ne sont pas rigoureusement exactes. C'est le genre d'enceintes que l'on peut écouter pendant des heures, avec tous les types de musique, du rock à la pop, du classique à la country. Leur caractère ne change pas lors d'une écoute à faible volume, bien que le bas du spectre souffre un peu, comme c'est typiquement le cas pour les petites enceintes. Elles bénéficient d'un peu de puissance pour donner le meilleur d'elles-mêmes. Je conseillerais un ampli avec un peu de 'oomf' (courant et plage dynamique, pas seulement une puissance gonflée).

En tant que personne appréciant l'ingénierie, je suis toujours intéressé par tout fabricant de l'industrie audio qui applique la science des matériaux dans ses conceptions, et pas seulement un marketing astucieux pour revendre de vieux concepts comme c'est trop souvent le cas. J'ai demandé l'échantillon de la Magnat Signature Edelstein sans penser à la façon dont l'enceinte pourrait sonner, simplement parce que j'ai été impressionné par l'utilisation que Magnat fait des matériaux pour tenter de résoudre certaines des limitations physiques réelles dont souffrent la plupart des enceintes acoustiques. Non seulement la valeur matérielle et la qualité de construction de la Magnat dépassent de loin mes attentes, mais il en va de même pour ses performances. Les Signature Edelstein sont des enceintes merveilleuses qui méritent d'être au centre d'un système à deux canaux. Ce sont des enceintes miniatures avec un son massif et qui représentent quelque chose d'inhabituel dans le domaine de l'audio - un véritable rapport qualité-prix. Hautement recommandées.

Copyright Audio Appraisal 2024.

Pour en savoir plus, consultez le site Audio Appraisal, où vous trouverez des critiques, des avis et des tutoriels sur le matériel audio et la musique.

2024 PMA Magazine. Tous droits réservés.


Chers lecteurs,

Comme vous le savez peut-être, PMA est un magazine indépendant de musique et d'audio grand public qui s'enorgueillit de faire les choses différemment. Depuis trois ans, nous nous efforçons de vous offrir une expérience d'écoute authentique. Notre engagement ? L'authenticité absolue. Nous nous tenons à l'écart des influences commerciales et veillons à ce que nos articles soient authentiques, non filtrés et fidèles à nos valeurs.

Cependant, l'indépendance ne va pas sans difficultés. Pour poursuivre notre aventure de journalisme honnête et maintenir la qualité du contenu que vous aimez, nous nous tournons vers vous, notre communauté, pour obtenir votre soutien. Vos contributions, aussi modestes soient-elles, nous aideront à poursuivre nos activités et à continuer à fournir le contenu que vous appréciez et auquel vous faites confiance. C'est votre soutien qui nous permet de rester indépendants et de garder nos oreilles sur le terrain, en écoutant et en partageant des histoires qui comptent, sans pression extérieure ni parti pris.

Merci beaucoup de participé à ce voyage.

L'équipe PMA

Si vous souhaitez faire un don, vous pouvez le faire ici.

Chercher un Sujet

et recevez nos magazines flipbook en avance

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Le champ Email est obligatoire pour s'inscrire.